SAVE LIVES PROTECT PEOPLE
Pompidou Group Groupe Pompidou
Council of Europe Conseil de L'Europe
 
back

Apprendre des autres

Le projet « Servicio de Información y Análisis de Drogas durante el COVID-19 » (« Service d’Information et d’Analyse en matière de Drogues durant le COVID-19 ») offre un moyen de poser toute question relative aux drogues durant l'état d'urgence sanitaire lié au COVID-19, et donne également la possibilité d'analyser des substances illicites suspectes. Le service est anonyme, confidentiel et gratuit.

Les objectifs de ce projet sont d'informer et de conseiller sur les drogues ainsi que de rediriger les usagers vers les bons interlocuteurs (en tenant compte de l’approche intersectionnelle) et de réduire à la fois les consommations à risque ainsi que les risques associés à l’usage de drogues en s'adaptant à la situation actuelle liée au COVID-19.

Le nouveau service a par ailleurs été diffusé via tous les moyens de communication de l'association, tant par téléphone que par courrier électronique et via les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram).

Il convient de tenir compte du fait qu'en raison de l'état d'urgence sanitaire actuel, une augmentation du risque de fraude et/ou d'adultération des substances psychoactives est fortement probable, ce qui peut constituer un grave risque pour la santé des consommateurs. En plus de ces risques particuliers, la manière et le contexte dans lesquels sont traditionnellement consommées les drogues représentent un risque supplémentaire en termes de propagation et contamination. C'est pourquoi les lieux et ressources matérielles ont été adaptés pour prévenir la propagation du COVID-19. De cette manière, il est possible de continuer à fournir des soins aux personnes ayant consommé des substances illicites suspectes, ou à celles nécessitant du matériel spécifique afin de réduire les risques liés à leur consommation de drogues (principalement pour la consommation par injection ou pour la cocaïne basée). Au-delà de pouvoir fournir des informations précises aux utilisateurs sur la composition des échantillons et les risques liés à leur consommation, il s'agit d'un moyen de fournir des informations sur la composition des substances circulant sur le marché noir.

Pour finir, en plus du eervice habituel située à Vitoria-Gasteiz, trois autres points de collecte d'échantillons ont été ouverts en coordination avec d'autres entités de prévention de la consommation de drogues afin que les personnes qui ne peuvent pas se rendre au siège de l'association à Vitoria-Gasteiz puissent, après avoir été consultés par téléphone, laisser les échantillons pour analyse à Bilbao ou à Donostia. De cette façon, l'attention des personnes qui consomment des drogues est portée sur les restrictions de mouvement dues à l'état d'urgence.

share on Facebook
share on Twitter
back