SAVE LIVES PROTECT PEOPLE
Pompidou Group Groupe Pompidou
Council of Europe Conseil de L'Europe
 
back

Apprendre des autres

En raison de la pandémie de la COVID-19, le laboratoire externe du projet de contrôle des drogues, « Energy Control », s’est trouvé dans l’obligation de fermer et son équipe a cessé toute intervention dans les fêtes, festivals et écoles. Ils utilisent désormais d'autres techniques au sein des bureaux afin de tester les échantillons de drogues ayant été collectés dans les salles de consommation. Ils informent également sur les risques liés au COVID-19 et sur les formes de consommation à risque.

Voici un bref aperçu de notre situation :

Nous avons fermé tous les services (dans les collèges et lycées, les fêtes, les formations, les contrôles des drogues, etc.). Le laboratoire ayant fermé ses portes, nous avons également dû cesser les services internationaux de contrôle des drogues. Nous travaillons maintenant avec des alternatives comme la chromatographie sur couche mince – « thin layer chromatography » (TLC) – dans notre bureau en testant quelques échantillons urgents d'héroïne (collectés par les salles de consommation du projet de Barcelone et Metzineres). Nous préparons par ailleurs les protocoles de sécurité afin d’ouvrir les points de contrôle des drogues dans un avenir proche.

Nous travaillons essentiellement à domicile et communiquons par mail/téléphone et participons à des formations et des conférences en direct ou virtuelles.

Pendant ces semaines de confinement, nous nous concentrons sur les réseaux sociaux pour maintenir le contact avec notre population cible en créant des contenus et en les diffusant (par exemple, chaque jour une chanson sur les drogues, des recommandations pour la semaine du livre, des films et des documentaires sur les drogues, la promotion de la participation par le biais du « défi des mèmes de réduction des risques », le développement et la mise en œuvre de la campagne de collecte de fonds pour le service de contrôle des drogues à Madrid, etc.).

En ce sens, nous avons fourni des informations spécifiques sur les drogues et la COVID-19 pour les personnes qui consomment des drogues et également spécifique au contexte du « chemsex ». La semaine dernière, nous avons organisé un streaming en ligne sur les femmes et les drogues lors de fêtes.

Nous essayons d'adapter nos interventions de proximité (« outreach ») dans les fêtes à cette nouvelle situation. Nous réalisons quelques interventions pilotes dans le cadre de soirées virtuelles/streaming de lives musicaux mais nous devons explorer davantage d'options et améliorer la méthodologie afin de surmonter certains obstacles (tels que le manque de confidentialité sur les réseaux sociaux).

Nous avons clôturé cette semaine une enquête en ligne sur l'impact de la COVID-19 sur le marché de la drogue et sur la consommation de drogues (dans trois villes d'Europe du Sud), nous aurons donc bientôt plus d'informations à ce sujet.

Enfin, depuis janvier nous travaillons à la révision et à la mise à jour de la base d’Energy Control, ainsi qu’à un plan de communication pour les deux prochaines années. La période de pandémie de la COVID-19 nous permet de nous arrêter et de réfléchir à notre mission et à notre vision de l'avenir ainsi que sur nous-même set de travailler dur sur des projets tels que le nouveau réseau que nous lancerons prochainement.

Des temps difficiles, mais nous travaillons toujours beaucoup. Nous ne savons pas ce qui se passera dans les prochains mois, quand les clubs et les festivals ouvriront à nouveau leurs portes et quelles seront les nouvelles conditions de la vie nocturne, mais il est évident que nous aimerions vraiment retourner sur la scène de la fête et reprendre contact avec nos usagers.

Contact:

Energy Control est un projet de réduction des risques dans les lieux de vie nocturne de l'ONG espagnole Asociación Bienestar y Desarrollo (ABD)

Tél : 607 191 386
Courriel : email hidden; JavaScript is required

share on Facebook
share on Twitter
back